fbpx

Sédation Dentaire

La sédation est la mise en sommeil plus ou moins profondément du système nerveux central à l’aide de médicaments. En fonction du médicament administré, il en résulte une sensation allant de l’apaisement à la somnolence profonde. Contrairement à l’anesthésie générale, la conscience est très atténuée mais persiste, la respiration et le réflexe de déglutition restent actifs.Cette méthode est généralement préférée chez les patients souffrant de peur dentaire chez les patients adultes, chez les patients présentant un réflexe nauséabond excessif et chez les enfants.

Avantages de la sédation

  • Il crée un environnement confortable pour le patient et aide à soulager la peur et l’anxiété.
  • Les patients ne se souviennent pas du contenu de la procédure effectuée, de la douleur, des voix qu’ils n’aiment pas, des effets des sédatifs. Cela permet également au patient de développer plus facilement un traitement dentaire lors de sessions ultérieures.
  • Augmentez le seuil de douleur, réduisez la perception de la douleur.
  • Étant donné que le stress du patient est complètement éliminé pendant le traitement et que les réflexes indésirables sont évités, un environnement de travail confortable est fourni pour le médecin.

Des dents saines, des visages souriants…

Sédation Dentaire

La sédation est un état modifié de la conscience. La personne devient moins consciente de son environnement, les sens comme la douleur, l’odorat et le toucher sont endormis bien que la personne reste consciente.

La sédation est souvent utilisée dans le domaine de la santé pour contrôler des patients anxieux et phobiques. L’utilisation de la sédation en soin dentaire est connue sous le nom de sédation consciente. La sédation n’a pas pour vocation d’anesthésier, pour ne sentir aucune douleur, il est nécessaire d’avoir un anesthésiant locale.

Différentes techniques de sédation sont utilisées en soin dentaire en fonction des besoins du patient. Il s’agit notamment de la sédation par inhalation, par voie intraveineuse ou par voie orale. La sédation baisse le niveau de conscience du patient à un minimum afin que la patient coopère.

 

Les principaux types de sédations dentaires

Sédation dentaire par voie orale

La sédation par voie orale se fait par l’absorption de sédatifs comme le diazépam ou l’Hydroxyzine avant l’intervention dentaire. Le sédatif oral ne modifie pas la réponse à la douleur du patient, mais réduit l’anxiété du patient.

 

Sédation par intraveineuse

Cette sédation se fait par voie intraveineuse et ne fournit pas de soulagement de la douleur comme les sédatifs par voie orale. Cependant, ils sont plus efficaces pour contrôler le patient.

 

Sédation dentaire par inhalation

Le protoxyde d’azote est un sédatif administré par inhalation. Il provoque un état de relaxation chez le patient.

 

L’anesthésie générale

L’anesthésie générale, qui n’est pas à proprement une sédation, rend le patient complètement inconscient. Le patient ne ressent aucune douleur sous anesthésie générale. Comme la sédation par intraveineuse,l’anesthésie générale nécessite un anesthésiste.